Détails actualité

29/05/2012 Quatre eurodéputés entrent au gouvernement français

Du Parlement européen au gouvernement français il n'y a qu'un seul pas. C'est en tout cas ce que laisse à penser la nomination de quatre députés européens français dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, le 16 mai dernier. Découvrez ces quatre nouveaux ministres.

Stéphane LE FOLL - Vincent PEILLON - Pascal CANFIN - Kader ARIF

Vincent Peillon, ministre de l'Education

Agrégé et docteur en philosophie, Vincent Peillon a d’abord enseigné dans plusieurs lycées de 1984 à 1997, puis a occupé la fonction de Directeur de recherche au CNRS de 2002 à 2004. Sa vie politique débute dès 1992, il devient alors chargé de mission auprès du président de l’Assemblée nationale Henri Emmanuelli.

Le Président du Parlement européen Martin Schultz a annoncé le 24 mai, la vacance des sièges des 4 députés européens nommés au gouvernement, avec effet au 16 mai 2012. Ils seront remplacés à partir de la prochaine session plénière, le 11 juin prochain : Vincent Peillon par Karim Zerobi, Stéphane Le Foll par Isabelle Thomas, Pascal Canfin par Jean-Jacob Bicep et Kader Arif par Eric Andrieu.

Il intègre ensuite le parti socialiste pour en devenir le porte-parole en 2000. Vincent Peillon est élu député européen (S&D) en 2004, puis est réélu en 2009. D’abord membre de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie au cours de son premier mandat, il siège ensuite à la commission des Affaires étrangères, à l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée et devient membre de la délégation du Parlement européen pour les relations avec les pays du Maghreb.

Parmi ses travaux importants au Parlement européen, figurent son rapport sur l’Union pour la Méditerranée qui sera adopté en mai 2010, et sa proposition de créer des programmes Erasmus et Leonardo euro-méditerranéens. Une thématique qui peut laisser penser que le nouveau ministre de l’Education apportera une plus grande dimension européenne au sein de son ministère. 

Au cours de son mandat européen, Vincent Peillon a également soutenu une "Taxe Tobin verte" sur les transactions financières pour financer l'effort des pays en développement dans la lutte contre le changement climatique.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

Titulaire d'un DEA en économie de l'université de Nantes et d'un diplôme supérieur du Cnam, petit-fils d’agriculteur, Stéphane Le Foll enseigne d’abord l’économie dans un lycée agricole puis devient chargé de travaux dirigés à l'université de Nantes.

Il est élu conseiller municipal de Longnes de 1983 à 1995, puis intègre le Parti socialiste en 1991 et devient proche de François Hollande à partir de 1994. Il devient son directeur de cabinet pendant les onze ans que l'actuel chef de l'Etat a passé au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste (1997-2008).

Élu député européen (S&D) dans la circonscription Ouest le 13 juin 2004, il devient membre de la commission de l'agriculture et du développement rural, de la délégation pour les relations avec le Conseil législatif palestinien, puis de la délégation du PE aux négociations de l'Organisation mondiale du commerce à Hong Kong en 2005.

Réélu député européen en 2009, il devient vice-président du groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates. Au cours de son mandat européen, l’eurodéputé rédige en 2010 un rapport sur l'agriculture et le changement climatique.

Chevalier du mérite agricole, il incite à "refonder un projet politique fort" en matière agricole en s'appuyant sur "trois grands principes" : "le marché unique, la solidarité financière et la préférence communautaire" et participe aux négociations sur la refonte de la Politique agricole commune en 2013.

Lors de la primaire présidentielle socialiste de 2011, Stéphane Le Foll devient le directeur de campagne de François Hollande. Le 17 novembre 2011, il est désigné responsable de l’organisation de la campagne de François Hollande pour l'élection présidentielle de 2012.

"Il faut continuer à se battre pour garder un budget pour l’Europe et pour l’agriculture", déclarait-il  trois mois avant sa nomination, lors du salon de l’agriculture 2012.

Stéphane Le Foll est candidat dans la 4e circonscription de la Sarthe pour les élections législatives de juin 2012.

Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement

Diplômé de sciences politique à Bordeaux, cet ancien journaliste pour le mensuel Alternatives Economiques s'engage en politique au sein du groupe des Verts en 2001. Député européen depuis 2009 de la circonscription Île-de-France pour le groupe Europe Ecologie - Les Verts, Pascal Canfin siège à la commission des affaires économiques et monétaires et à la commission spéciale sur la criminalité organisée, la corruption et le blanchiment de capitaux. 

Il devient aussi membre de la délégation pour les relations avec les États-Unis, membre suppléant de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs et de la délégation pour les relations avec la République populaire de Chine. Il occupe également le poste de vice-président de l'intergroupe services publics du Parlement européen.

Pascal Canfin est rapporteur du Parlement sur les règlements visant à encadrer les ventes à découvert et les credit default swaps (CDS). Son rapport est adopté en mars 2011. Très actif au sein du Parlement européen, il sera le négociateur pour le Groupe des Verts/Alliance libre européenne de plusieurs projets législatifs dont celui portant sur la taxe sur les transactions financières, le règlement sur les agences de notation, la directive concernant les marchés d'instruments financiers.

Parallèlement à son travail au sein du Parlement européen, il s’engage auprès d’Eva Joly pour la campagne présidentielle 2012.

Kader Arif, ministre délégué aux anciens combattants

Kader Arif a été pendant 10 ans (1999-2008) secrétaire fédéral du PS de la Haute-Garonne avant de devenir membre du Parti socialiste en 2000 et proche de Lionel Jospin.

Il est élu député européen en 2004, puis réélu en 2009. Il devient alors titulaire de la commission du commerce international de deux assemblées parlementaires mixtes (Euromed et ACP-UE) et de la CPM UE-Turquie et suppléant de la Commission Environnement et Santé Publique et de la sécurité alimentaire.

Rapporteur au Parlement européen sur le traité d'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), il démissionne de sa fonction en janvier 2012 lors de la ratification de ce traité par l'exécutif de l'UE.

Kader Arif est candidat aux élections législatives de juin 2012 sur la 10e circonscription de Haute-Garonne.

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte