Articles précédents

L'actualité de vos eurodéputés

14/03/2013 Les prochaines élections au Parlement européen auront lieu du 22 au 25 mai 2014

Jusqu'à présent prévues entre les 5 et 8 juin 2014, les prochaines élections pour renouveler le Parlement européen devraient se dérouler entre les 22 et 25 mai 2014. Réunis à Bruxelles le 12 mars, les représentants des 27 gouvernements de l'UE ont choisi d'avancer la date des élections afin "d'assurer des conditions optimales pour les élections et ainsi renforcer la légitimité du Parlement européen". Le futur hémicycle devrait être composé de 751 membres pour tenir compte de ce que prévoit le traité de Lisbonne avec l'entrée de la Croatie. La Commission européenne prépare également l'année 2014 avec la succession de son président.

751 députés contre 754 aujourd'hui

Le calcul est complexe mais répond à une logique bien rodée. Selon les vœux des rédacteurs du traité de Lisbonne, avec l'entrée de la Croatie dans l'Union le 1er juillet prochain, les 28 Etats membres se partageront 751 sièges pour la législature 2014-2019.

Dès son adhésion, la Croatie pourra envoyer 12 parlementaires à Strasbourg, portant provisoirement le nombre total de députés à 766. Après les élections européennes de mai 2014, toutefois, ce total devra être ramené à 751, en vertu du traité de Lisbonne. Plusieurs pays devront donc céder un siège.

13 pays perdront un siège parlementaire (Roumanie, Grèce, Belgique, Portugal, République tchèque, Hongrie, Autriche, Bulgarie, Irlande, Croatie, Lituanie et Lettonie) ou plus (- 3 pour l'Allemagne). C'est ce qui figure dans la proposition adoptée le 19 février par la commission des affaires constitutionnelles.

Les élections devraient avoir lieu du 22 au 25 mai 2014. Cette proposition doit encore être formellement approuvée à l'unanimité par les gouvernements européens après une consultation du Parlement européen.


La Commission recommande la désignation d’un candidat à sa présidence par les partis politiques

2014 promet d'autres changements institutionnels. Selon une recommandation adoptée le 12 mars par la Commission européenne, les partis politiques devraient, lors des prochaines élections européennes, désigner leur candidat au poste de président de la Commission et indiquer leur affiliation à un parti politique européen.

Les recommandations concrètes d’aujourd’hui contribueront à renforcer la voix du peuple au sein de la démocratie européenne et à transformer les élections européennes de l’an prochain en véritable débat sur l’avenir de l’Europe.

Viviane Reding

Selon la Commission, ces propositions visent à mieux sensibiliser les électeurs aux enjeux des élections au Parlement européen de l’an prochain, à promouvoir un débat à l’échelon européen et, au final, à améliorer la participation au vote.

La Commission appelle aussi les 27 à convenir d’un jour unique commun pour ces élections, qui se sont déroulées jusqu’à présent sur une période de quatre jours.

"L’Europe ne peut pas se construire sans la participation des Européens. Il est donc essentiel que les citoyens aient leur mot à dire sur les transformations et l’évolution future de l’Union européenne" a déclaré Mme Viviane Reding, membre de la Commission chargée de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté.


En savoir plus

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte