Articles précédents

L'actualité de vos eurodéputés

20/08/2012 Réforme de la PAC : le Parlement a besoin de votre avis !

Mise en place en 1962 pour assurer la sécurité des approvisionnements alimentaires, la Politique agricole commune, qui représente plus de 40% du budget européen, doit aujourd'hui faire face à de nouveaux défis et s'adapter à une Union européenne élargie. Pour se faire, une réforme de la PAC est en cours, qui devrait s'achever d'ici 2013. Sur la base des propositions présentées par la Commission européenne en 2011, le Parlement européen travaille actuellement sur sa position définitive. Et vous, qu'attendez-vous de cette réforme ? Le Parlement vous propose d'y participer en répondant à un court questionnaire. A vous de jouer !

Participez à la réforme de la PAC !

Donnez votre avis sur l'avenir de l'agriculture européenne et prenez part à la définition de la position du Parlement européen en répondant en une dizaine de minutes à un questionnaire en cliquant ici

Le Parlement européen est l'institution démocratique de l'Union européenne, il représente ses 500 millions de citoyens. Des citoyens dont l'avis compte, notamment lorsqu'il s'agit de réforme aussi importante que celle de la PAC. Tout en renforçant la démocratie participative, le Parlement prend cet été la température de l'opinion publique en proposant aux Européens de répondre à un questionnaire rapide intitulé "De l'agriculteur au consommateur, quelle politique agricole et alimentaire commune?".

Pas besoin d'être spécialiste des questions agricoles pour répondre à l'enquête ! Les questions sont d'ordre général et, précise le Parlement, "un peu de bon sens et de réflexion personnelle devrait suffire". Vingt questions au total, qui portent sur des thèmes aussi variés que les OGM, l'étiquetage alimentaire ou encore l'utilisation des hormones ou des pesticides.

Encore en vacances ou de retour au bureau, vous avez bien une dizaine de minutes devant vous ? Alors répondez à cette enquête et vous aussi participez à la réforme de la PAC !

Pour ceux qui veulent en savoir plus, le site spécial mis en ligne par le Parlement européen offre de nombreux liens vers les documents publiés par les institutions européennes, mais aussi par d'autres organisations et associations, expliquant les tenants et les aboutissants de cette réforme.

 

En savoir plus

23/08/12, Rédaction :
@Alain : merci !
Signaler ce commentaire
31/08/12, Robert :
Très bien ce genre de consultation de l'opinion publique. L'Europe doit rechercher l'efficacité et la sécurité par la coordination des potentiels des Etats Membres beaucoup plus que tabler sur le postulat des effets positifs de la concurrence.
Signaler ce commentaire
03/09/12, Francesca :
J'ai deux remarques à faire:
1°Les députés européens ont voté des directives imposant des normes ayant pour conséquence la fermeture de fermes d'élevage de poulet et l'explosion du prix des oeufs ce qui me paraît totalement inadmissible.
2° Ne serait-il pas possible d'aider les roms à travailler dans l'agricuture chez eux en Roumanie en mettant des terres à leur disposition, en les formant et en les encadrant?
Signaler ce commentaire
05/09/12, Laurent :
Jusqu'à quand ce questionnaire est-il disponible ?
Signaler ce commentaire
07/09/12, Zoe :
Je souhaite vous faire part des difficultés que j'ai rencontrées pour répondre à certaines questions de ce questionnaire :

1) Pourquoi les questions Q11 ou 15 ne précisent-t-elle pas qui seraient les 1ers bénéficiaires des subventions de la PAC ? Les agriculteurs/ maraîchers pratiquant l'agro-écologie ou les gros propriétaires terriens de l'agriculture conventionnelle, qui aujourd'hui en sont les 1ers bénéficiaires ?

2) Je suis surprise par la formulation de laquestion Q11 qui insinue que les agriculteurs sont obligés de "survivre" (du fait selon moi de cette logique productiviste et mondialisée...)
Les agriculteurs pourraient sans doute davantage vivre de leur production et le prix des produits pourrait baisser si on relocalisait une agriculture respectueuse de l'environnement en créant des filières courtes (cad en rapprochant le producteur du consommateur) pour limiter :
d'une part les coûts des transports toujours plus pesants avec le pic pétrolier ET
d'autre part les coûts des intermédiaires qui bénéficient d'un avantage déloyal sur la négociation des prix, en faisant jouer la concurrence mondiale

Cette relocalisation n'empêche pas le rôle de régulation que doit jouer l'U-E

3) Pourquoi le questionnaire n'évoque pas le fait qu'en soutenant particulièrement l'agriculture biologique où les besoins en main d'oeuvre sont colossaux (à la différence de l'agriculture conventionnelle), l'UE permettrait la création de milliers d'emplois ?

C'est pour ces raisons que je suis dans l'impossibilité de répondre à la Q13..

D'avance merci pour vos réponses/ réactions,
Signaler ce commentaire
04/10/12, Magali :
Les résultats du questionnaire sont-ils disponibles quelque part ? Je serais intéressée de les consulter. Merci !
Signaler ce commentaire
15/10/12, France :
Même question que la personne précédente. Quand pourrons nous obtenir les résultats de ce questionnaire, s'il vous plais ? Bien Cordialement.
Signaler ce commentaire
Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte