Les précédents articles "Le travail des commissions"

L'actualité des commissions parlementaires

Le travail des commissions parlementaires

26/05/2011 Egalité homme-femmes : bientôt des quotas dans les grandes entreprises ?

60% des diplômés du supérieur en Europe sont des femmes. Or 90% des membres des conseils d'administration des entreprises cotées en bourse sont… des hommes. Cherchez l'erreur ! Le rapport qui a été voté mercredi 25 mai par la commission "droits des femmes et égalité des genres" (commission FEMM) invite l'Union à renverser la vapeur, en assurant une meilleure représentation des femmes aux postes de direction des grandes entreprises européennes.

Les quotas, une baguette magique ?

L'outil privilégié par le rapport : l'instauration de quotas. Le procédé a fait ses preuves, notamment en Norvège qui apparait comme le pays le plus en pointe de l'UE sur les questions d'égalité, imposant depuis 2003 un minimum de 40% de femmes au sein des conseils d'administration des sociétés cotées en Bourse, et ce au risque de pénalités ou de dissolution. De  même, le rapport insiste sur l'effet persuasif de l'adoption possible d'une législation sur les quotas, s'appuyant sur l'exemple de la France qui en 2008 comptait 7,6% de femmes aux postes de direction, contre 11,9% en 2010, alors que la législation était en cours de préparation.

Pour autant, la rapporteuse Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (PPE) insiste sur le fait qu'il n'y a pas de solution unique et universelle au problème du sexisme dans les entreprises. Elle souligne au contraire dans une interview au Parlement européen la diversité des situations qui doit être prise en compte "afin d'espérer atteindre le seuil de 40% d'ici 2015, car tous les pays n'avancent pas au même rythme : certains sont très loin de ce seuil alors que d'autres l'ont pratiquement atteint, grâce à des mesures proactives prises par les entreprises elles-mêmes ou les Etats membres".

La timide position de la Commission européenne

Acteur clé dans la mise en place de politiques contraignantes, la Commission est incitée dans ce rapport à faire un pas de plus dans la promotion de l'égalité réelle. Des propositions qui restent toutefois très mesurées, puisque ce n'est qu'après "un état des lieux complet sur la représentation des femmes au sein des entreprises dans l'Union européenne", et en cas "d'insuffisance des mesures volontaires prises par les entreprises et les États membres" que la Commission est invitée à "envisager des mesures concrètes". Or sur la question des quotas, l'exécutif européen défend une position plus timide que celle avancée par le rapport de Rodi Kratsa-Tsagaropoulou : 30% de femmes dans les conseils d'administration en 2015 et 40% en 2020.

Le rapport devrait être présenté en plénière au mois de juillet. Le Parlement passera ensuite le relais à la Commission européenne qui sera chargée d'établir un calendrier et des propositions concrètes pour les Etats membres.

En savoir plus

31/05/11, Annie :
C'est un indéniable progrès qui met en évidence le caractère plus "engagé" du Parlement européen par rapport à la Commission, très timorée en ce qui concerne l'égalité Femme/Homme.

J'aurais apprécié un lien permettant de basculer directement sur le rapport évoqué.
Signaler ce commentaire
31/05/11, Toute l'Europe :
Bonjour Annie,

Merci pour votre remarque, l'oubli est corrigé! Vous trouverez le lien vers le rapport dans le premier paragraphe et dans "en savoir plus".
Signaler ce commentaire
Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte