Actualités

11/05/2011 Transparence : vers un registre commun des lobbies européens

Plus de 1 700 groupes d'intérêts sont accrédités auprès du Parlement européen. Or les soupçons de corruption pesant sur trois eurodéputés, révélés en mars par le Sunday Times, ont affaibli la crédibilité de la seule institution européenne démocratiquement élue. Le Parlement européen vient de voter un texte sur la transparence des relations entre lobbies et députés.

Vote d'un code de conduite au Parlement européen pour les lobbies

En 2008 déjà, le Parlement avait appelé de ses vœux un registre conjoint pour recenser tous les lobbies agissant auprès des institutions européennes. Mardi 10 mai 2011, le rapport de l'Italien Carlo Casini (PPE) propose que les registres des lobbyistes et autres groupes d'intérêts du Parlement et de la Commission (où ils sont près de 4000 accrédités) soient fusionnés. Les députés souhaitent que le Conseil de l'UE participe également au registre.

Après ce vote du mercredi 11 mai, le registre pourrait être mis en oeuvre dès le mois de juin. Les contacts des lobbyistes avec les députés impliqués devront être répertoriés dans une "empreinte législative" annexée aux rapports parlementaires. Le Parlement soutient également les projets d'une annexe aux rapports rédigés par les députés. Cette annexe listera tous les lobbyistes que les rapporteurs auront rencontrés lors de la rédaction.

Toute l'Europe en débat

s'est penché lors de la précédente session plénière sur les règles encadrant l'exercice du lobbying en Europe, avec Catherine Trautmann (France, S&D) et Diana Wallis (Royaume-Uni, ADLE).

 

Pour Natacha Cingotti, membre de l'Alliance pour la transparence du lobbying et la régulation éthique européenne, "la fusion des deux registres actuels va permettre d'avoir un vrai contrôle des lobbyistes", déclare-t-elle sur RFI, "mais le lobbying qui se déroule en dehors des institutions pourra continuer".

 

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte