Ca s'est passé en plénière

Zoom sur la session plénière

21/09/2011 Europe et vous : lutte contre les marées noires, Alzheimer et le sans-abrisme

Chaque semaine, Touteleurope.eu fait le point sur ce que l'Union européenne fait pour vous, pour vos droits, votre santé, votre vie quotidienne. Cette semaine, il sera question de lutte : lutte contre de nouvelles marées noires, lutte contre la maladie d'Alzheimer et lutte en faveur d'une stratégie européenne pour les personnes sans abri.

Les eurodéputés contre de nouvelles marées noires

La marée noire provoquée dans le Golfe du Mexique par l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 a entraîné une importante prise de conscience de l'Union européenne. Les parlementaires européens ont ainsi adopté, lors de la session plénière du Parlement la semaine dernière, une résolution sur la sécurisation des activités pétrolières et gazières offshore.

Les eurodéputés avaient déjà, en avril 2010, adopté une résolution sur l'action de l'Union européenne dans les domaines de l'exploration et de l'extraction pétrolières en Europe. Le 13 septembre dernier, ils ont réaffirmé leur volonté de combattre les accidents pétroliers. Pour ce faire, la résolution comporte une procédure d'autorisation équivalente à un mécanisme préventif.

Le texte prévoit d'une part que les opérateurs d'un nouveau champ pétrolier devront soumettre un plan d'urgence et prouver leur capacité financière suffisante pour réparer les dommages causés à l'environnement en cas d'accident. Le principe "pollueur-payeur" a, d'autre part, été étendu par les députés à tous les dommages causés aux eaux maritimes et à la biodiversité. Enfin, des dispositions concernant la protection des personnes dénonçant les abus sont prévues. Le personnel des entreprises pourront ainsi dénoncer toute brèche en matière de sécurité, et ce de manière anonyme.

Les députés européens ont estimé que le rôle de coordination des réponses en cas d'accident devait revenir à l'Agence européenne pour la sécurité maritime. La Commission européenne a souligné son intention de présenter une proposition de texte à l'automne.

L'UE intensifie sa lutte contre la maladie d'Alzheimer

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer, l'UE intensifie son combat contre cette maladie. La stratégie européenne, débutée en 2008 sur une initiative de la présidence française du Conseil de l'UE, a permis la mise en place de plusieurs programmes regroupant de nombreux pays de l'UE.

Le programme conjoint sur les maladies neurodégénératives (JPND) est coordonné par la France et regroupe 23 pays européens. Il permet de mettre en commun les financements des pays et de rendre ainsi plus efficace la recherche. Il met en œuvre également des collaborations entre chercheurs en sciences humaines et des chercheurs cliniques.

Le projet Alcove (Alzheimer's Cooperative Valuation in Europe) regroupe 19 Etats membres et est soutenu financièrement pas le Commission européenne. Il est, lui aussi, coordonné par la France. Il vise l'échange d'expériences positives dans le domaine de la qualité de vie des malades et de leur autonomie.

Enfin, l'Initiative sur les médicaments innovants (IMI) est le projet le plus ambitieux de l'UE en la matière. Il permet le développement de nouvelles procédures de tests des médicaments. Le projet est soutenu à hauteur de 9,7 millions d'euros par la Commission européenne.

Stratégie européenne  pour les personnes sans-abri

Dans le contexte actuel de crise économique, la résolution concernant les personnes sans-abri adoptée par le Parlement le 14 septembre dernier a permis de mettre en avant les conséquences directe de la crise. En raison de l'adoption de plans d'austérité, le nombre de sans-abri a augmenté considérablement dans certains Etats membres de l'UE (Portugal, Grèce, Italie, Royaume-Uni, Espagne).

Bien que ce domaine reste de la compétence des Etats, les parlementaires européens ont demandé à ce que la Commission prenne des mesures pour lutter contre ce phénomène. Pour le Parlement européen, celles-ci seront avant tout financières, comme par exemple le Fonds européen de développement régional (FEDER) déjà existant. Ce financement permet notamment aux services publics et aux associations de trouver des logements pour les personnes démunies.

Cette étape importante doit à présent être validée par la Commission. Sa proposition sera en effet l'occasion pour que "les gouvernements prennent leurs responsabilités" dans ce domaine souligne la députée européenne Karima Delli (Verts/ALE).


En savoir plus

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte