Ca s'est passé en plénière

Zoom sur la session plénière

25/11/2011 Mini session au Parlement européen

La "mini" session-plénière qui s'apprête à avoir lieu à Bruxelles les 30 novembre et 1er décembre prochains sera l'occasion pour les eurodéputés de se pencher sur les moyens de remédier à l'abandon scolaire en Europe, la lutte contre le SIDA au niveau mondial, ou encore de mettre en avant l'importance du marché unique européen.

La lutte contre l'abandon scolaire

L’éducation est essentielle dans l’Union européenne : elle figure parmi les cinq grands objectifs de la stratégie Europe 2020.

Le rapport de l’eurodéputée Mary Honeyball (Royaume-Uni, S&D) met en avant les caractéristiques de l'abandon scolaire, et les solutions pouvant y être apportées :

  • il est particulièrement prononcé parmi les enfants issus de milieux pauvres et défavorisés et les enfants de familles de migrants, et est souvent lié à la pauvreté et à l'exclusion sociale.
  • La lutte contre l'abandon scolaire doit passer par une approche personnalisée, mettant l’accent sur l'apprentissage scolaire comme l'un des meilleurs moyens de donner à chacun une chance égale de réussite et l'opportunité d'acquérir des connaissances et des savoir-faire pour s'intégrer dans le monde professionnel. Cela peut se traduire par la mise en place de services de conseil aux parents, de conseillers, distincts du corps enseignant dans les écoles, l'amélioration de l'orientation professionnelle et des programmes de stage de qualité.

Parmi les objectifs de la stratégie Europe 2020  figurent celui de ramener le taux d'abandon scolaire à moins de 10 % et faire passer à 40 % au moins la part des jeunes générations qui obtiennent un diplôme de l'enseignement supérieur. Le taux de 10 % a été atteint par seulement 7 Etats membres de l’Union.

  • la diversité des méthodes d’apprentissage est encore un facteur de lutte contre l'abandon scolaire : le sport, les activités culturelles, le bénévolat et la citoyenneté active servent de cadre à l'éducation non formelle et à l'apprentissage tout au long de la vie.

La lutte contre le VIH/SIDA à l'échelle mondiale

Selon le rapport 2010 du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), 25 917 cas d'infection au VIH ont été diagnostiqué en 2009 dans l'Union européenne et les pays de l'Espace économique européen, portant le nombre de personnes atteintes du VIH à 161 000 personnes. De plus, 30 % des personnes ignorent qu'elles sont infectées par le virus, qui augmente de manière inquiétante, notamment en Europe de l'Est.

Le Parlement européen appelle donc la Commission européenne et le Conseil à mettre en œuvre la communication sur "La lutte contre le VIH / sida dans l'Union européenne et les pays voisins 2009-2013", assortie de son plan d'action.

Selon le rapport de l'eurodéputée Françoise Grossetête (PPE, France) il convient d'intensifier la mise en œuvre des stratégies de prévention aux niveaux locaux et régionaux, et de travailler à l'accès universel à la prévention, au dépistage, au conseil, au traitement et aux soins.
Elle recommande encore de développer des moyens pour atteindre et soutenir les groupes de population qui sont les plus à risque et les plus vulnérables au VIH / SIDA à travers l'Europe.

Elle rappelle aussi aux Etats membres l'importance de continuer à investir dans la recherche, ou encore dans la lutte contre les discriminations dans l'accès aux soins.

Les 20 ans du marché unique

L’année 2012 marquera le vingtième anniversaire du marché unique, qui concerne 500 millions d’Européens et constitue un formidable atout pour plus de 21 millions d’entreprises européennes.

Pour créer ce marché unifié, des centaines d'obstacles techniques, juridiques et bureaucratiques qui entravaient le libre-échange et la libre circulation entre les pays membres de l'UE ont été supprimés grâce à une vague de réformes, achevée en 1993. Ces réformes ont généré 2,75 millions d'emplois supplémentaires et un surcroît de croissance d'1,85 % entre 1992 et 2009, selon les chiffres de la Commission.

Pour améliorer ce marché unique, le PE soulève différents points :

  • achever le marché unique numérique ;
  • créer un système efficace et actualisé de droits d'auteur dans l'UE ;
  • étendre la procédure de reconnaissance automatique relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles à d'autres professions ;
  • créer un forum du marché unique en ligne...

Lors de la session plénière du 30 novembre 2011, les députés feront aussi une proposition de résolution sur les résultats du Forum du marché unique. Ce forum permet à des entreprises, des partenaires sociaux, des ONG, des groupes de réflexion, des journalistes, des parlementaires nationaux, des représentants des institutions européennes, des pouvoirs publics à différents niveaux de gouvernement et des citoyens européens de s’exprimer et d’influencer le marché unique.

L'accord d'association avec l'Ukraine

Pour les députés européens, l'accord d'association Ukraine-UE est prêt à être signé au cours du prochain sommet qui devrait se dérouler le 19 décembre à Kiev.  Cet accord déboucherait à terme sur la création d'une zone de libre-échange. La tenue du sommet demeure toutefois en suspens au vu des répressions persistantes du gouvernement en place contre les leaders de l'opposition, notamment contre Ioulia Timochenko.


En savoir plus

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte