Ca s'est passé en plénière

Zoom sur la session plénière

24/10/2011 Prix Sakharov : qui sont les trois finalistes ?

A l'occasion de la session plénière, sera annoncé jeudi 27 octobre le nom du lauréat du Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit 2011. La remise officielle du Prix aura lieu le 14 décembre, toujours dans l'enceinte du Parlement de Strasbourg. Lumière sur les trois finalistes de l'édition 2011.

Anciens lauréats

2010 : Guillermo Fariñas
2009 : Memorial
2008 : Hu Jia
2007 : Salih Mahmoud Mohamed Osman
2006 : Alexander Milinkevich
2005 : Dames en blanc, Hauwa Ibrahim, Reporters sans frontières

Chaque année est décerné par le Parlement européen le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit. Le Prix Sakharov récompense des personnalités exceptionnelles qui luttent contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression. Ce prix rend hommage à Andreï Sakharov (1921-1989), un physicien nucléaire russe, militant pour les droits de l'Homme, les libertés civiles et la réforme de l'Union soviétique, et qui obtint le Prix Nobel de la paix en 1975. Ce prix récompense donc une ou plusieurs personnalités qui, à l'instar de M. Sakharov, ont su faire preuve de courage pour la défense des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.

Pour cette édition 2011, dont le lauréat sera connu la semaine prochaine, trois finalistes sont toujours 'en lice' :

printemps arabeLe premier n'est pas un, mais des finalistes, puisqu'il s'agit de cinq protagonistes du "printemps arabe" : Asmaa Mahfouz (Egypte), Ahmed al-al-Sanusi ZubairAhmed (Libye), Razan Zaitouneh (Syrie), Ali Farzat (Syrie) et Mohamed Bouazizi (Tunisie). Leur nomination a été présentée conjointement par les groupes du parti populaire, des socialistes, des libéraux et démocrates et des Verts au Parlement européen.

Dzmitry BandarenkaLe deuxième finaliste se nomme Dzmitry Bandarenka. Militant des droits civiques en Biélorussie, membre de l'Association biélorusse des journalistes, il est l'un des co-fondateurs de la Charte 97, initiative en faveur des droits civiques et co-coordinateur de la campagne civique européenne en Biélorussie. Son nom a été proposé par le groupe des conservateurs et réformateurs.


Campesinos comombiensC'est enfin une communauté qui occupe la troisième place en finale, celle de la paix San José de Apartado. Cette communauté colombienne de "campesinos" (paysans agriculteurs) est devenue un symbole internationalement reconnu de courage, de résistance et de dévouement aux valeurs de paix et de justice, dans un environnement de brutalité et de destruction. Elle a été nommée par la Gauche unitaire.

Résultats le 27 octobre prochain, sur le Parlement européen en action !

 

 

En savoir plus

Ajoutez un commentaire

* - champ obligatoire

*



Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.
*
*

Lire la charte